Μουσικοσυνθέτης Σταμάτης Σπανουδάκης – Ένας άθεος Χίππυς συναντάει την Ορθοδοξία κι ο Ουρανός ανθίζει

http://conversionstoorthodoxy.wordrpess.com

CONVERSIONS TO ORTHODOXY

Μουσικοσυνθέτης Σταμάτης Σπανουδάκης:

Ένας άθεος Χίππυς συναντάει την Ορθοδοξία κι ο Ουρανός ανθίζει

╰⊰¸¸.•¨*

Συνέντευξη στον Αρχιμανδρίτη π. Αμβρόσιο Γκουρβέλο

23 Νοεμβρίου 2013 – Λύχνος TV

Sainte Marie Skobtsova de Paris (+1945) – 31 mars ╰⊰¸¸.•¨* French

http://franceofmyheart.wordpress.com

FRANCE OF MY HEART

Sainte Marie Skobtsova de Paris (+1945)

31 mars

Mère Marie Skobtsov ou sainte Marie de Paris, née Élisabeth Iourievna Pilenko le 8 (21) décembre 1891 à Riga, dans le gouvernement de Livonie qui faisait alors partie de l’Empire de Russie et morte le 31 mars 1945 à Ravensbrück, est une poétesse, mémorialiste et membre de la résistance française, devenue religieuse orthodoxe. Elle a été canonisée comme martyre de la Foi par l’Église orthodoxe (Patriarcat de Constantinople) le 16 janvier 2004.

En Russie

Mère Marie était la fille d’un magistrat de l’Empire russe, Youri Dmitriévitch Pilenko, qui exerçait à Riga, sa mère était issue de la famille aristocratique des Dmitriev-Mamonov. La famille déménagea à Anapa, ville balnéaire des bords de la mer Noire, en juin 1895, à la retraite du père de famille. Celui-ci avait hérité dans le village de Djemet, à six verstes de la ville, d’un domaine viticole. Youri Pilenko fut nommé directeur du jardin botanique Nikitsky en Crimée, au Continue reading “Sainte Marie Skobtsova de Paris (+1945) – 31 mars ╰⊰¸¸.•¨* French”

Klaus Kenneth, Deutschland Zwei Millionen Kilometer auf der Suche – Von Hippies, Atheismus, Buddhismus, Hinduismus und Protestantismus zur Orthodoxie ╰⊰¸¸.•¨* German

http://conversionstoorthodoxy.wordpress.com

CONVERSIONS TO ORTHODOXY

Klaus Kenneth, Deutschland

Zwei Millionen Kilometer auf der Suche

╰⊰¸¸.•¨* 

Von Hippies, Atheismus, Buddhismus, Hinduismus

und Protestantismus zur Orthodoxie

Zwölf Jahre zog der schweizer Publizist Klaus Kenneth auf der Suche nach der Spiritualität, Frieden und Liebe durch Europa, Asien und Südamerika. Der Weg war gefährlich und voll Enttäuschungen, Hass, Drogen und Tod. Leer und enttäuscht von Philosophien, Lehren und Religionen kehrte Kenneth zurück, und fand die Wahrheit in der orthodoxen Kirche. Seinen langen Weg hin zur einen Kirche schrieb er in seinem Lebensbericht, “Zwei Millionen Kilometer auf der Suche” nieder.